Chercher

avocat + mascara

Catégorie

Recettes

Gourmande Saint-Valentin

La fête des amoureux. On l’aime ou l’aime pas.

On l’aime si…

On est la plus chanceuse des filles et qu’on a trouvé notre prince charmant. Dans ce cas, deux choses peuvent se produire. (1) Toute la semaine avant le jour V, on s’excite à essayer de guesser quel périple romantique chéri nous aura préparé. Ou bien, (2) on sait déjà que ce sera une soirée comme les autres… petit souper (végé) simple, verre de vin pas trop cher et beaucoup trop de chocolat, vêtus de jogging et de gros bas de laine sur le divan à finir les phrases de l’un et de l’autre, entrecoupées par les commentaires en background d’une juge de télé-réalité à la voix fatigante… une vraie soirée de couple marié, quoi! Cruellement simple mais si magique à la fois. Pas trop ardu de deviner dans quel camp je me situe.

On l’aime pas si…

On fait partie de l’autre moitié et qu’on doit la passer seule. Mais là encore, attention, y’a des exceptions! Qui n’envie pas ces femmes célibataires fièrement flamboyantes qui ont tout leur temps pour s’occuper d’elle seule, se courtiser et être follement éprise de la seule personne qui sera toujours à ses côtés? Il y a du positif dans absolument tout, il ne suffit que de garder les yeux, l’esprit et le cœur ouvert. Si le célibat vous emmerde, alors il y a toujours le chocolat.

Bref, on n’a pas toutes notre dream guy en tête à tête le 14 février mais une chose est sûre, le chocolat est au rendez-vous! Ne me donnez jamais d’ultimatum car je ne sais honnêtement pas ce que je choisirais… ha! J’en suis complètement junkie. Je ne sais pas si ce sont les pubs de sucreries à la télé, les infolettres des home chefs (ou amis bloggueurs) auxquels je suis abonnée ou ma boss à la dent sucrée qui monte au bureau avec un dessert décadent à tous les jours depuis lundi, mais cette semaine, j’ai encore plus envie de chocolat que jamais! (Oh, c’est peut-être aussi pour combler le fait que mon homme est au Vermont 4 jours par semaine dernièrement…).

Par chance, je suis armée de recettes infaillibles en cas de rage de sucre. Elles sont rapidos et absolument divines. En voici quelques-unes, à savourer seule ou à deux, sans remords :

Pudding chocolaté au chia cru

chia_pudding

  • 3 c. à soupe de graines de chia
  • Assez de lait de noix (ou de coco ou de chanvre) pour recouvrir les graines de chia
  • 1 c. thé de sirop d’érable
  • 1 c. à soupe de poudre de cacao crue

Mélanger tous les ingrédients, attendre 5-10 minutes afin que les graines de chia gonflent de façon à créer une gélatine et savourer. Secret : c’est encore plus satisfaisant saupoudré d’un mélange d’épices chai…

Patate douce chocolatée au four

choco_sweet_potato

  • 1 patate douce
  • 1 c. à soupe d’huile de noix de coco
  • 1 c. à soupe de sirop d’érable
  • 1 c. à soupe de poudre de cacao crue
  • Sel de mer en bonne quantité

Faire rôtir la patate douce au four à 420*F pendant une trentaine de minutes avec sa pelure sur une taule à biscuit. Lorsqu’une fourchette peut facilement transpercer la patate, la sortir et laisser refroidir. Éplucher la patate douche et placer la chair dans un bol. Y ajouter les autres ingrédients et piller le tout à l’aide d’une fourchette, tout simplement. Vous vous en licherez les doigts!

Toast croustillante chocolatée

choco_toast

  • 1 tranche de pain sans gluten (j’aime bien la marque Ezekiel)
  • 1 c. à thé d’huile de noix de coco
  • 1 c. à thé de poudre de cacao crue

Faire griller le pain et le badigeonner d’huile de noix de coco avant de saupoudrer la poudre de cacao. That’s it! Accompagné d’une bonne tisane, encore mieux. Miam!

Vous remarquerez que ces 3 petites gâteries ont des trucs en commun… Elles sont constituées de 3 ingrédients desquels je ne peux me passer : la poudre de cacao crue, l’huile de noix de coco et le sirop d’érable! (Rappel des bienfaits de l’huile de noix de coco ici, vertus du cacao ici et, si vous avez besoin de raisons rationnelles pour aimer le sirop d’érable, en voici!) Bref, they do wonders et je peux affirmer sans aucune gêne que j’en consomme de tous les 3 à chaque jour. Oui, oui! Ça peut sembler comme une indulgence pas du tout raisonnable, n’est-ce pas? Guilty at charge. J’aime bien abuser de certains aliments qui se retrouvent parfois sur la liste « attention aux calories »! Je l’ai déjà dit, je ne les compte pas, mes calories. Et personnellement, ces bijoux font un grand bien ET à mes papilles gustative ET à mon âme ET à ma santé. Essayez-les, pour voir, et on s’en reparle : )

XOXO, lovebirds!

Advertisements

Smoothimmunité ;-)

Je suis top-shape et je compte bien le rester, malgré les virus et les microbes qui s’attaquent aux gens qui m’entourent ces derniers temps ! Et toi?

Pour t’aider, voilà une recette de smoothie qui rendra ton système immunitaire invincible, promis!

SMOOTHIMMUNITÉ

Pour obtenir 2 grands verres:

2 centimètres cube de gingembre frais

2 feuilles de kale (frisé ou noir)

1 poignée d’épinard

1 céleri

2 clémentines

1 tasse de chaire d’ananas coupée en dés

1 tasse de kombucha (j’aime bien le Rise)

1/2 tasse d’eau

Et tes super-aliments préférés… voici les miens:

– 1 scoop de protéine végétale

– 1 c. à soupe d’huile de noix de coco

– 1 c. à thé de spiruline

– 1 goutte de vitamine D3 (je n’ai pas eu la chance de me faire dorer au soleil cet hiver alors j’en ai grandement besoin!)

La particularité du Smoothimmunité?

Le gingembre est un anti-viral naturel tandis que le kombucha fournit à l’intestin des bactéries-amies (probiotiques). Les 2 ensembles? Spicy, punché, bourré de vitamine C… de quoi te tenir loin des grippes et des rhumes cet hiver!

À ta santé!

 

L’automne ou « the fall » : une période où réflexion et réconfort s’imposent

« Another word for autumn is Fall. Think about it. » Une période où il est facile de perdre son équilibre et de tomber, même, si on ne fait pas attention. Les inquiétudes et les frustrations qui nous déstabilisent sur le tapis de yoga peuvent en faire de même dans notre vie au quotidien. Besoin de support, insécurité, manque de focus… Il ne faut pas avoir peur de les traiter, ces tracas qui s’emparent de nous parfois, on or off the mat. C’est un précieux cadeau, que d’être capable de s’écouter et de se transformer de la sorte.

C’est (à peu près) ce que Dawn Mauricio, prof de yoga et business woman accomplie, a dit en intro à un cours de yoga auquel j’ai assisté plus tôt cet automne. Ça m’a fait grandement réfléchir, je vous jure!

Cet automne, j’ai vécu toutes sortes d’émotions (et on n’est qu’à la mi-automne!). Des hauts très high et des bas un peu poches.

Mon nouveau job au BALNEA spa + réserve thermale est aussi rafraîchissant que je l’avais espéré… thanks to a gorgeous workplace et des collègues de travail qui entretiennent des visions sur la vie qui ressemblent pas mal aux miennes. Très cool.

20121017-235841.jpg
Ce genre de chimie là, ça donne le goût de travailler tard le soir car t’as pas du tout l’impression d’être en train de travailler! J’ai vraiment beaucoup de chance, quoi. Un changement de carrière, ça peut être terrifiant mais c’est aussi tout-à-fait merveilleux si on s’écoute vraiment en dedans, promis!

Un des bas de ces magnifiques changements que je vis actuellement, c’est le manque de temps. Coordonner une immigration, un déménagement, un nouveau boulot et des visites de maintenance à cause d’électros qui font défaut, ça draine les minutes qui restent dans une journée, mettons.

Dans mon cas, cela signifie: moins de temps pour cuisiner, trop peu de temps pour pratiquer mon yoga, et la création de contenu pour mon blogue qui tombe en dernière position sur ma liste de priorités. Bouhouu 😦

Heureusement, j’ai (1) un mari incroyablement patient qui s’occupe si bien de moi et de notre nouveau nid et (2) une volonté d’enfer en ce qui a trait à ma santé et à mon bonheur! Pour pallier aux bas de cette saison plutôt lourde, je la spice up autant que possible en me gâtant un peu côté cuisine!

1. Power smoothie à la citrouille épicée

– 1/4 de tasse de mélange à pumpkin pie
– 1 banane
– 1 poignée d’épinards
– 3 dattes
– 1 pincée de cannelle et de cardamome
– 1 c. à soupe de maca
– 1 c. à soupe de graines de chia
– 1 c. à soupe de graines de lin
– 1 c. à soupe d’huile de noix de coco
– 1 c. à soupe de poudre de cacao crue
– 1 demi tasse de lait de chanvre

20121018-001537.jpg
Au blender et voilà- sirotez en regardant les feuilles tomber : )

2. Une belle, géante salade-repas pour le lunch m’aide à demeurer bien centrée et pleine d’énergie en après-midi.

3. Si vous êtes chanceuses comme moi, un souper préparé avec amour vous attend après le travail! Mon homme aime bien notre Crock Pot pour préparer un met chaleureux et pas compliqué. Ce soir, ragoût à la patate douce et aux lentilles était au menu! Miam!

20121018-003641.jpg

4. Afin de préparer mon corps et mon esprit pour un bon dodo réparateur, je passe un petit 20 minutes à répéter quelques salutations au soleil suivies d’un headstand purement calmant. Savasana et hop, au lit.

La belle vie, quoi!
xx

Salade exotique vite faite

Ce midi, j’ai publié une photo de mon lunch sur Instagram et Facebook et ça a généré plein de commentaires- merci les amies : )

La recette que je m’apprête à dévoiler n’est pas juste succulente, elle est super cute à regarder en plus. La preuve:

20120919-190811.jpg

C’est vraiment vite fait, surtout si comme moi, vous juicez en matinée! Voici tout d’abord la recette de mon dè-jus-ner (héhé), en ce 19 septembre plutôt frisquet:

– 2 carottes
– 2 branches de céleri
– 1 betterave
– 1 morceau d’ananas
– 1 poire

Rose et sucré comme je les aime quand je feel pas pour mon jus vert régulier.

20120919-185236.jpg

Si votre extracteur à jus recueille les pulpes, vous êtes en business parce que ça devrait vous donner quelque chose comme ça:

20120919-185434.jpg

Si par contre votre juicer ne fait pas le travail, pas grave! Vous n’avez qu’à râper les ingrédients ci-dessus et ça devrait procurer le même résultat en bouche.

Ensuite, il ne suffit que d’empiler les pulpes avec les ingrédients suivants (pour 2 personnes):

– 2 grosses poignées de roquette
– 200 grammes de tofu ferme coupé en cubes
– 2 c. à soupe de graines de tournesol
– 1 avocat
– 2 c. à soupe de flocons de noix de coco

Puis, arroser cet amas de goodness multicolore de:
– Jus de citron
– Huile d’olive
– Épices à l’indienne (curcuma, cumin, coriandre, cannelle)

Et enfin, délectez-vous bien comme il faut de cette douceur exotique et dites-moi ce que vous en pensez!

Rouleau végétalien « Touski »

TGIF & the weekend is here! Malgré que j’apprécie l’arrivée de la fin de semaine, je ne sais jamais trop quoi cuisiner le vendredi. Mes provisions faites au farmers’ market du samedi précédent sont épuisées presqu’en totalité. En plus, je vis sur un petit budget donc il n’est pas question que je profite d’un frigo à moitié vide pour me précipiter à l’épicerie (surtout si je suis affamée)- oubliez ça!

Ce que je m’efforce de faire quand ma kitchen creativity est affectée par le syndrôme du vendredi moche (et un peu de paresse)? Voir le frigo « à moitié plein » et inventer un met rapido-presto (lire: sans cuisson) on the spot avec tout-ce-qui (touski… cheesy!) reste.

Aujourd’hui, ces ingrédients attendaient bien sagement qu’on les sorte du frigo:
– 1 demi-mangue
– 1 avocat
– 1 concombre moyen
– 1 demi-poivron jaune
– 2 tomates bien mûres
– restant de tahini
– 1 lime

20120907-232327.jpg

Et dans le placard, il nous restait:
– des arachides (c’est goûteux et ça donne de la texture à n’importe quel met)
– des feuilles de riz

Pourrait pas être plus simple comme lunch santé, frais, rapide, croquant et oh so tasty!

Voici les 3 étapes faciles à suivre que je vous invite à répéter avec n’importe quel aliments que vous avez sous la main:
1. Couper les légumes en languettes.
2. Tremper la feuille de riz afin qu’elle ramolisse et devienne collante, avant de la badigeonner de tahini (ou votre tartinade préférée).
3. Ajouter tous les ingrédients, assaisonner au goût du jour (chez nous, lime + sel + poivre + cumin gagnent la plupart du temps) et roll it up, baby!

20120907-232937.jpg

Miam!

Et pour me récompenser en cette fin de semaine glorieuse, ainsi que pour m’inspirer avant vendredi prochain, je me suis fait un petit cadeau…

20120907-235202.jpg

Je partagerai mes recettes préférées dans les mois à venir, promis!

Recette de quinoa multicolore et multisaveur pour la fête du travail

La longue fin de semaine est presque là- woohoo! Je sais pas pour vous mais moi j’ai eu une semaine trop longue et hyper haute en émotions faque la longue fin de semaine, je l’attends avec impatience! C’est pas juste un weekend de 3 jours, là. C’est le weekend de la Champlain Valley Fair ici, au Vermont. À chaque année, Gerik et moi planifions au moins une date night à la foire. Ça, c’est en 2010 si je ne me trompe pas 😉

Raison #1 pourquoi j’ai hâte au long weekend : sweet memories (elle a un côté nostalgique, la fille, que voulez-vous…)

La longue fin de semaine, cette année, n’en sera pas une passée en amoureux. Et j’en suis loin d’être déçue! Demain, mes parents, mon frère et ma sœur arrivent en ville avec quelques amis parce qu’on va fêter en grand. Cette année, on ne va pas à la foire que pour les manèges et la barbe-à-papa à l’érable et les jeux d’habileté impossibles à gagner. Cette année, on va à la foire samedi ET dimanche, même si on est grand, parce qu’il y aura de la grande visite… Jason Aldean + Luke Bryan + Zac Brown Band, that is. La plupart d’entre vous ne savent probablement même pas qui ils sont. Pour nous, ce sont des country stars qu’on écoute à tue-tête dans l’auto. Juste pour vous donner une idée, ça doit faire 2 ans que ma sœur suit Zac Brown sur leur site web pour être sûre qu’on ne les manquera pas la fois où ils passeront dans notre coin de pays = NOW : D

Raison #2 pourquoi j’ai hâte au long weekend : country music, baby!

Quand j’ai de la visite, j’essaie toujours de mettre le paquet en ce qui a trait à la bouffe que je sers. J’overthink pas mal, mettons. La plupart du temps, c’est un succès (ben, je pense là… c’est ce que les gens disent, du moins LOL). Mais maudine que j’ai le don de me mettre de la pression. Alors, cette fois, j’ai décidé de cuisiner la recette qui revient trop souvent sur notre table, selon mon chum :

Mon quinoa multicolore et multisaveur!

Ce qu’il vous faut (pour 6 portions) :

– 2 tasses de quinoa sec

– 2 grosses poignées de bébés épinards

– 2 courgettes coupées en dés

– 1 grosse mangue coupé en dés

– 2 avocats coupés en dés

– 3 oignons verts hachés

– 1 grosse tomate heirloom ou 1 tasse de tomates cerise coupées en deux

– 1 canne de haricots noirs bio, rincés

– 1 poignée de cilantro (coriandre fraîche) hachée

– Huile d’olive

– Vinaigre de cidre de pomme

– Sel, poivre et cumin

Directions :

1. Faire cuire le quinoa (dans 4 tasses d’eau- suivre les directions inscrites sur le paquet si vous n’avez jamais fait de quinoa);

2. Pendant ce temps, couper les courgettes, la mangue, les avocats, les oignons verts, la tomate et la coriandre;

3. Placer les épinards dans un très grand bol et y ajouter tout ce que vous venez de couper, ainsi que les haricots noirs;

4. Mélanger le tout (j’aime utiliser mes mains pour évitez de massacrer les tomates et les avocats);

5. Lorsque le quinoa est prêt, le mettre de côté et laisser refroidir;

6. Lorsque le quinoa est tiède, l’ajouter aux autres ingrédients dans le grand bol;

7. Ajouter sel, poivre, huile, vinaigre et cumin au goût.

Raison #3 pourquoi j’ai hâte au long weekend : me délecter d’un met coloré et hyper santé, en compagnie des gens que j’aime le plus au monde.

Qu’est-ce qui sera à votre menu et quels sont vos plans en fin de semaine?

xoxo

Ma guerre contre les muffins prend fin, enfin!

S’il y a un aliment en particulier que j’essaie d’éviter à tout prix depuis que j’ai pris mon tournant santé, c’est bien les muffins qu’on peut facilement se procurer en magasin/café/resto! Je ne pense pas en avoir mangé un à moi toute seule depuis au moins 2 ans… Si vous saviez combien de calories et de sucres se cachent dans un muffin (sucres ajoutés = sneaky devil), vous aussi, vous y penseriez deux fois avant de vous délecter!

Pour moi, apprendre à dire non à un muffin n’a pas été facile du tout… ce fût tout un sevrage, en fait. Au bureau, c’était la treat du vendredi. Quoi de mieux pour célébrer l’arrivée du weekend que muffin + café?!

Mon truc pour résister à la tentation : me coacher à conserver mes « calories-cadeaux » pour des desserts faits de vrai chocolat noir. Ça marche pas pire, j’ai appris à me contrôler assez bien… mais honnêtement, les muffins n’ont jamais cessé de me faire de l’œil, oh well!

Vous pouvez vous imaginer l’extase qui s’est emparée de moi lorsque j’ai fait la découverte des MUthins.

Ce sont de petits muffins (portion humaine/normale, devrais-je dire) à moins de 100 calories, faibles en gras, sans sucres ajoutés, ni colorants artificiels, ni agents de conservation- que des ingrédients naturels! En voici la preuve:

AMEN! Leur site web est en construction mais vous pouvez faire plus ample connaissance avec celles qui semblent être les SEXY co-fondatrices de l’entreprise montréalaise, sur Facebook bien sûr : )

J’ai essayé le MUthins aux carottes et celui aux pépites de chocolat… equally yummy!

XO

Le Guide Conscience Verte 2013

Ça ne paraît peut-être pas vite de même, mais je suis excellente en matière de magasinage! Détrompez-vous- je ne suis pas du genre à m’acheter n’importe quel morceau à la mode (quoique j’aimerais bien, mais je suis broke- oh well).

Ma définition d’une pro-shopper : personne capable de planifier une séance de magasinage (déterminer objectif et budget) et d’accomplir sa mission en s’en tenant au plan initial, i.e. ne pas partir en fou (buster son budget et revenir avec des sacs remplis d’items non-réfléchis). Encore une fois, c’est pas que j’en ai pas envie- j’ai, moi aussi, déjà rêvée d’être la BFF de Carrie dans Sex And The City. C’est juste qu’aujourd’hui, j’ai tout plein d’autres priorités bien plus excitantes que de posséder la nouvelle sacoche dont tout le monde parle. Pas le choix, faut faire ses choix. Life is trade-off,comme un de mes profs à la maîtrise disait : )

Mes autres aspirations sont tellement HUGE que je ne peux simplement pas me permettre de magasiner (dépenser, devrais-je dire) comme je le faisais autrefois. Mes boutiques de linge préférées? Les magasins à rabais (ou ceux ayant des sections de marchandises en vente). Je crois fermement que les Winners de ce monde possèdent une trouvaille unique pour toute occasion (et pas cher, pas cher, en plus)! Pour des achats de plus grandes envergures (meubles, pièces d’art, cadeaux, voyages, abonnements, articles de sport, services professionnels), je fais mes devoirs et m’aventure dans des endroits plus sélects- qualité, bon goût et responsabilité sociale passent avant tout lorsqu’il s’agit d’investissements plus importants.  Oui, je suis prête à payer plus cher pour un produit/marque/fabricant correspondant à mes principes et convictions, mais dépenser beaucoup de sous me donne toujours un petit pincement au cœur…

Imaginez mon euphorie lorsque j’ai découvert Le Guide Conscience Verte, un outil de référence parfaitement harmonieux avec ma mission de vie, yayy!

« Votre “tout en un”.

Le Guide Conscience Verte est à la fois un superbe répertoire bilingue d’entreprises focalisant sur un mode de vie sain, tout en étant un livre de rabais valant plusieurs milliers de dollars.

Vous y trouverez de tout, notamment des produits naturels que vous pouvez acheter un peu partout, des épiceries santé, restaurants, studios de yoga, spas, boutiques de vêtements éthiques et beaucoup, beaucoup plus.

Plusieurs organismes et entreprises figurant dans le Guide offrent des produits et services équitables, biologiques, sans toxines et faits localement. » (extrait du site web)

N’est-ce pas génial, comme idée? Un répertoire à rabais éthiques! Le mien vient tout juste d’arriver chez nous et rien qu’en le parcourant, j’ai découvert une dizaine de détaillants auxquels j’ai très très hâte de payer une visite!

Procurez-vous le vôtre dès aujourd’hui et faites-moi part de vos coups de cœur, sisters!

Création mi-cuite, végétalienne et sans gluten, made by Gerik

La semaine dernière, au retour des vacances, j’avais besoin d’un petit pick me up parce que j’allais passer les 3 prochains jours à Montréal, loin de mon homme. Le quitter pour quelques jours me rend toujours un peu down : (

Tandis que je paquetais mes trucs, Gerik est passé à la cuisine. Je n’avais aucune idée de ce qu’il concoctait mais je savais que je ne serais pas déçue! Il connaît trop bien l’effet qu’une gâterie préparée avec amour peut avoir sur mon humeur- ça me ramène sur mon nuage en un rien de temps, always!

On ne bake pas tellement, à la maison, donc c’est toujours un défi de cuisiner des pâtisseries on the spot. Les défis principaux de dimanche passé? Pas d’œuf. Pas de chocolat. Pas de beurre. Pas d’huile végétale. Pas de farine tout-usage. Pas de lait, ni de crème.

Gerik ne veut généralement pas que je me mêle de ses affaires quand il joue les chefs. Ahh, les hommes! Il ne m’a posé qu’une seule question en cours d’expérimentation : quoi utiliser pour remplacer œuf et beurre, baking’s must-have’s.

Je lui ai donné 2 options crémeuses et collantes avec lesquelles j’étais déjà familière :

1 œuf = une demi-banane = ½ tasse de compote aux pommes

Il a décidé de (1) intégrer pas une, mais les deux options à sa recette et (2) d’ajouter sa petite touche personnelle… ça va comme suit (pour une quinzaine de galettes) :

1. Partir le four à 375*F

2. Mélanger les ingrédients secs dans un grand bol :

–          2 tasses de farine de riz brun

–          1 tasse de flocons d’avoine (du gruau à l’ancienne, pas instantané)

–          ¼ de tasse de sucre brun (pas de la cassonade, là- du sucre brun pas raffiné)

–          1 cuillérée à thé de canelle

–          1 pincée de sel

3. Mélanger les ingrédients liquides dans un autre bol :

–          ½ tasse de compote aux pommes

–          1 cuillérée à soupe de mélasse

–          1½ tasse de lait de noix de coco

4. Verser le mélange liquide dans le grand bol.

5. Ajouter les touches spéciales de Gerik :

–          Une banane noircie au four afin qu’elle soit bien molle!

–          ½ tasse de canneberges séchées (j’aurais préféré des chocolate chips, mais bon- on fait avec ce qu’on a)

6. Goûter la pâte crue, les yeux fermés- miammmm.

7. Huiler une tôle à biscuit à l’aide d’un linge imbibé d’huile de noix de coco.

8. Faire des boules avec le mélange (grosseur d’une balle de golf) et placer sur la tôle.

9. Placer au four pendant MAXIMUM 12 MINUTES. Keep an eye on it ***La consistance mi-cuite, c’est la clé, ici. Laissez le tout au four jusqu’à ce que vous soyez capable de gentiment appuyer sur les galettes avec une fourchette et qu’elles glissent sur la tôle en un morceau solide, sans que ça ne colle ou que la galette ne se désintègre. C’est ça, un mi-cuit. Capitch?

10. Déguster lentement et partager avec les copains (pour moi, cette étape fût un échec total. Les galettes sont tellement savoureuses qu’elles sont toutes parties en une seule soirée… oops!)

Si j’avais eu mon mot à dire, des graines de chia auraient aussi finies là-dedans, pour un boost de nutrition. Vous, que rajouteriez/changeriez-vous?

Up ↑