Chercher

avocat + mascara

Mois

juillet 2012

Chroniques détox | Pourquoi?

J’ai rencontré mon coach santé steady, plusieurs fois par mois pendant au moins un an, avant qu’il n’aborde un sujet plutôt controversé : la détoxification. Personnellement, j’avais une opinion assez conservatrice à ce sujet-là. L’idée que mon corps ait besoin d’aide afin de se débarrasser de ses toxines était assez weird à mon goût! «  Le corps est une machine bien huilée, non? Il est conçu de façon à prendre soin de ça lui-même. Ça fonctionne comme ça depuis le début des temps. »

Oui, au début des temps, notre corps devait être capable d’en prendre pas mal. Le problème, c’est que la Planète d’aujourd’hui est loin de ressembler à celle du début des temps. Les changements climatiques desquels nous sommes témoins ces dernières années le prouvent de façon assez claire, vous ne trouvez pas? Des catastrophes d’une telle gravité n’apparaissent pas du jour au lendemain; elles sont nourries de décennies d’erreurs humaines… qui, heureusement, s’accompagnent généralement de précieuses découvertes et d’apprentissages ingénieux. By the way, nous devrions toutes être extrêmement fières de faire partie d’une génération qui a l’avenir de la planète à cœur!

Maintenant, le temps est venu d’avoir l’avenir de son temple autant à cœur- sinon plus! Après tout, notre seul et unique corps est passible, lui aussi, de subir des catastrophes naturelles. Pour certaines, ce sont des rides causées par une exposition prolongée au soleil sous une mince couche d’ozone, ou des crises d’asthme causées par un irritant quelconque. Pour d’autres, ce sont des problèmes hormonaux encouragés par la consommation d’aliments bourrés d’organismes génétiquement modifiés (OGM), ou des livres en trop reliés au niveau de toxines stockées dans les graisses, ce qui les empêche de fondre.

Pour moi, ça a cliqué le jour où j’ai reçu les résultats de plusieurs tests métaboliques que j’avais passés (identification de potentielles allergies, intolérances, carences et analyse des diverses fonctions métaboliques). Surprise, surprise- mon analyse dévoila que les fonctions de détoxification de mon foie ne s’avèrent pas très performantes :(… Je passais beaucoup de temps en plein air et mangeais déjà hyper clean (végé, bio, juicing, etc.) mais semblait-il que ce n’était pas assez pour que mon foie soit capable d’éliminer toutes les toxines qu’il rencontrait dans une journée (imaginez après 25 ans, yikes!). Selon mon coach santé, ceci était une situation assez alarmante étant donné que le foie, en collaboration avec le système immunitaire, sert à combattre les substances menaçantes voulant s’attaquer au métabolisme. Faut pas niaiser avec ça, yo! J’étais convaincue, j’allais faire ma première detox!

À suivre bientôt- Chroniques détox | Ma première fois…

Advertisements

Yoga + Vélo/Surf/Ski/Snowboard = Heaven!

« RESPIRER. RESSOURCER. ALIGNER. ÉLEVER. AIMER.
CENTRER. TROUVER. LAISSER ALLER. CONNECTER.
DÉVALER. MONTAGNE. OCÉAN. RENOUVELER. »

Je ne sais pas pour vous mais ces mots me font un bien fou ! Ensembles, ils inspirent simplicité, créativité, collaboration et équilibre = HAPPINESS : )

Ces mots représentent aussi le core  de JUNA Yoga, un petit bijou québécois (Mont-Tremblant, plus précisément) qui rallie la pratique traditionnelle du yoga avec la vie en pleine nature.

Extrait du site web : « Juna Yoga a été fondé par Nadia Bonenfant, une professeure de yoga inspirée du Prana Flow au Mont-Tremblant (Québec). La philosophie de Juna Yoga s’inspire des deux passions de Nadia : le yoga et le plein air. Juna vous offre ainsi des retraites variées qui unissent ces univers complémentaires. Les retraites YOGA+SURFMontauk et Tofino) vous ferons découvrir des destinations maritimes énergisantes et apaisantes. Les retraites YOGA+VÉLO et YOGA+SKI/SNOWBOARD vous donneront l’occasion, quant à elle, de vous ressourcer au cœur des montagnes. »

Euhhhh. Je ne pense pas qu’il puisse exister quelque chose de plus heavenly que ces combinaisons de purs bonheurs !!! If you thought it couldn’t get any better, JUNA Yoga fait même partie de 1% For The Planet! Généreuses, les madames, et on adore ça!

Pour demeurer à l’affût des nouvelles, projets et retraites de JUNA Yoga, visitez la page Facebook de JUNA Yoga. Si, comme moi, vous êtes déjà accro à leur mission, likez et partagez la page avec vos BFF, mamans, sœurs, etc. ; bref, aidez-nous à remplir le « le vortex de « goodness » pour la communauté de yoga » dans notre bout de pays! (Quote credits :Nadia Bonenfant elle-même :)!).

PS : La retraite de YOGA+VÉLO à Tremblant approche à grands pas (1-2 septembre)- réservez votre place dès aujourd’hui !

Vous ne serez pas déçue : )

Vision avec un grand « V »

Comme vous le savez probablement, la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques 2012 se tiendra à Londres aujourd’hui. Yéééé! J’avais particulièrement hâte à cette édition des Jeux parce que le frère d’une vieille connaissance à moi se joint à elle cette année pour représenter le Canada dans des épreuves de canoë-kayak! Go go go Émilie et Hugues Fournel!!!

Y’a rien de plus BIG comme accomplissement que les Jeux olympiques. Imaginez le niveau de discipline, tant psychologique que physique, que ça doit demander! C’est le rêve d’une vie, quoi. Une vie qui semble être drivée par 2 attitudes winner. Les olympiens font preuve d’un FOCUS inégalé. Et ils ont une VISION.

Pas besoin d’être un athlète olympique pour avoir une Vision. N’importe qui ayant des rêves devrait, en fait, avoir une Vision (avec un grand V)!

Une Vision se caractérise de 3 façons : elle est unique, authentique et surtout, elle donne des papillons.  Elle peut traiter de l’ensemble de votre vie ou d’une branche précise de votre existence : santé, carrière, amour, loisirs, etc.

Votre Vision est comme l’elevator pitch personnel du « futur-vous-même ». Elle est rédigée en un paragraphe de quelques centaines de mots illustrant la fabuleuse personne que vous êtes devenue (votre identité), ce que vous avez à offrir au monde (votre mission) et le résultat gratifiant de tous ces efforts (votre récompense).

Avant de soigneusement formuler sa Vision à l’écrit, ça aide de faire un peu de brainstorming. Commencer par choisir une branche de votre vie. Pensez à vos plus grandes ambitions concernant cette branche, comme si elles s’étaient déjà réalisées. Il faut sentir tout ça, pour de vrai, dans nos trippes. Posez-vous des questions, du genre :

Quelles responsabilités ou projets vous motivent tellement que vous oubliez qu’ils sont en fait des obligations? Comment vos proches vous vantent-ils? Quel type d’influence avez-vous sur les autres? Quels mots utiliseriez-vous pour décrire votre état d’âme, maintenant que vous ne faites que ce qui vous remplit de bonheur? De quelle façon votre succès est-il récompensé?

Après ce petit moment de réflexion, vous n’avez qu’à suivre les 3 règles qui suivent- elles vous aideront à rédiger une Vision digne de votre fairy tale préféré :

  1. Écrire au temps présent, comme si tous vos rêves s’étaient déjà réalisés (pas au futur!). Ex : « En tant que Directrice, j’ai plusieurs employés sous ma charge.» ou «Je suis capable de faire 5 pull-ups! » VS « Je serai la boss »
  2. Insérer des émotions là-dedans, littéralement. Ça rendra votre Vision d’autant plus féérique. Ex : « Former ma relève est quelque chose de tellement gratifiant » ou « Je me sens plus forte que jamais et ma confiance en moi est canon! »
  3. Les tournures de phrase négatives sont interdites! Ex : « Je suis mon propre patron » VS « Je n’ai pas de compte à rendre à personne ».

Done? Maintenant, relisez-vous. Vous devriez être complètement amoureuse de la personne décrite sur votre bout de papier! Si ce n’est pas le cas, faut recommencer, ma chérie.

Je serai de retour avec la suite (hint : FOCUS) dans pas trop longtemps. En attendant, flirt with yourself, ladies- you’re worth it!

Love,

K

PS: Je vous dévoilerai peut-être une de mes Visions un de ces quatre. D’ici là, si vous êtes game, n’hésitez pas à partager les vôtres, lovelies!

Running rookie et fière de l’être!

Contrairement à bien des gens que je connais, je suis du genre à sous-estimer mes habilités physiques plutôt que de les surestimer. Je ne veux juste pas avoir l’air de la rookie quand j’essaie quelque chose de nouveau, même si tout le monde doit commencer à quelque part. Ma vieille stratégie? Essayer des nouveaux trucs en secret- lame, je sais. Ce n’est pas tellement de l’orgueil- je n’ai pas peur du ridicule (bien au contraire- je peux être assez silly, merci!). C’est juste que j’ai le don de m’entourer de sportifs hardcores qui m’intimident un peu, beaucoup, mettons.

Gerik (mon mari, pour ceux qui ne me connaissent pas) vient d’une famille de sportifs/plein air hardcore. Il a grandi sur un vélo de route et des skis, tandis que son père travaillait pour la magnifique montagne Killington, VT. Gerik était supposément un enfant prodige (c’est ce que mom & dad disent, du moins); le genre de kid qui aurait fini aux championnats nationaux de plusieurs épreuves si l’adolescence n’avait pas fait des siennes. LOL. Il s’est quand même classé 12e aux 2008 National Championships en Boardercross (fière la fille, hein?). Bref, mon beau-père a quitté Killington pour se partir en affaires et ouvrir Alpine Options, l’un des magasins de ski/snowboard les plus convoités du Vermont. On passe énormément de temps à la boutique. Tout le monde est si agréable et on a toujours droit aux meilleurs snow reports avant de se rendre à la montagne (Sugarbush). D’après vous, quel type de monde fréquente les magasins de plein air de façon tellement régulière qu’ils deviennent vos amis? Des sportifs hardcores.

Il y a eu une période où je ne voulais pas me joindre au groupe qui allait hiker Camel’s Hump- un sommet entouré d’une des plus belles vues ever– de peur d’être à bout de souffle, morte, bien avant d’arriver en haut. Triste, non? Ça a duré jusqu’au jour où j’y suis allée toute seule avec mon chum (le hardcore). Surprise, surprise- c’est moi qui devais m’arrêter afin que LUI reprenne son souffle. Depuis, je n’hésite plus une seconde à graver les Green Mountains, avec ou sans amis hardcores. Après une montée de plusieurs heures, je suis toujours récompensée d’une vue dé-bi-le et de voir la grandeur qui m’entoure me garde les 2 pieds bien ancrés sur terre.

Pendant de nombreuses années, j’ai approché la course à pied de la même façon. Je ne voulais pas faire de jogging parce que j’aurais mal aux genoux et que mon cardio était horrible (selon moi). J’avais souvent « essayé » de courir sur le tapis roulant et je ne durais pas 5 minutes! Récemment, j’ai décidé qu’il était temps de me prendre en mains, une fois pour toute. J’ai donc utilisé ma « tactique » et je suis allée courir sur le bord du fleuve en secret, avec ma sœur chérie. Résultat? J’ai tout simplement ADORÉ! Je n’ai pas eu à reprendre mon souffle trop souvent et le mal de genoux ne s’est même pas pointé. À la fin de notre circuit, j’avais déjà hâte à ma prochaine date avec mes (futurs, nouveaux) souliers de course.

Voici mon top 5 des trucs que j’ai nouvellement acquis, en tant que running rookie et fière de l’être (pour une fois!)

  1. Choisissez des souliers de course confortables et adaptés à votre forme de pieds. Chez votre détaillant favori, un commis devrait être en mesure de recommander quelques options adéquates (sinon, ça ne devrait pas être votre détaillant favori 😉
  2. Allez-y mollo. Réchauffez-vous avant chaque session. Aussi, pas besoin de courir pendant 30 minutes straight au début. Des intervalles de 30 secondes de jogging, 1 minute de marche sont excellents pour s’améliorer graduellement.
  3. LOOK FABULOUS! Toujours. Pourquoi ne pas investir en vêtements capables de vous tenir au sec autant que possible? Si vous suez autant que moi, évitez les vêtements en coton- ça retient la sueur et peut donc causer irritations et ampoules. Ouch.
  4. Planifier! C’est motivant de connaître vos distances parcourues et de changer de paysage de temps à autre. Aussi, assurez-vous de prendre une journée de break entre chaque session de jogging. Comme avec toute autre activité physique, vos muscles ont besoin de repos.
  5. Buvez beaucoup d’eau. Ça va de soi. L’eau de noix de coco est une autre option délicieuse qui contient aussi des électrolytes- drink up!

Rappelez-vous:

« No matter how slow you go, you are still lapping everybody on the couch! »

– Source inconnue 🙂

Métabolisme express

Certains croient toujours que la perte de poids n’est seulement qu’une question de calories IN, calories OUT. Pas moi. Je crois que c’est bien plus compliqué que ça et que bien d’autres variables entrent en ligne de compte lorsqu’on parle de perte de poids. Pendant longtemps, je me suis entêtée à compter mes calories à l’aide de food journals et nombreuses Apps qui prennent bien trop de place sur mon iPhone. Ces nombreuses tentatives, étendues sur plusieurs années, n’étaient pas assez payantes à mon goût- j’étais affamée la moitié du temps, j’avais un gros manque de motivation et j’en avais marre de m’obliger à faire une tonne de cardio pour m’assurer que le OUT demeure supérieur au INsooo boring!

Afin de perdre du poids de façon saine et durable, il faut réfléchir à la façon dont on mène notre vie dans l’ensemble, à nos vieilles habitudes; celles auxquelles on ne réfléchit jamais tellement elles sont encrées en nous. QUAND, COMMENT, OÙ et avec QUI on passe à table, QUEL type d’exercice et de relaxation on pratique, COMBIEN d’heures par nuit on dort, etc. Évaluer son mode de vie demande tout autant de discipline que de compter ses calories, mais l’approche est complètement différente (plus de réflexion personnelle et honnête, moins de math = youpi!). Dans les mois à venir, je ferai un survol de ces facteurs qui, je trouve, donnent une toute autre perspective à la perte de poids.

Certes, ce qu’on mange -vs- ce qu’on dépense, c’est la règle de base. Easier said than done. On en a toutes, des amies qui mangent du McDo sans ne jamais prendre une livre. Ces chanceuses ont fort probablement un métabolisme qui, même au repos, roule à la vitesse de l’éclair. Malheureusement, bon nombre d’entre nous n’avons pas hérité de ce précieux skinny-gene– bouhouhou : (

Élan soudain de jalousie, va! Rappelez-vous que de s’apitoyer sur son sort, ça ne sert à rien et c’est même contre-productif. Personnellement, j’ai appris à canaliser l’envie en motivation. Alors, avis à toutes les filles dotées d’un métabolisme lent : prenez-vous en mains, mes chéries! Suffit de le déjouer, ce « malheureux » sort. Je mets « malheureux » entre guillemets car le simple fait de reconnaître ce avec quoi on travaille (un métabolisme lent) peut s’avérer l’élément déclencheur de la prise en charge de sa santé. Joli wake-up call, non?

Alors, si comme moi, vous cherchez à booster votre métabolisme, listen up: à part de se bouger les fesses à chaque jour et d’essayer de manger un petit quelque chose à tous les 3 heures, il semble que la clé d’un métabolisme rapide réside dans ce que l’on boit!

Breuvages métabolisme-express:

  1. Eau citronnée avec soupçon de cayenne au réveil. Avec ses propriétés antibactériennes, le citron nettoie le système digestif tandis que le poivre de cayenne accélère le métabolisme grâce à sa nature thermogénique- i.e. c’est un activateur de chaleur intérieure (tout comme le gingembre et le curcuma, soit dit en passant).
  2. Thé vert. Antioxydants + caféine = brûleurs de graisse par excellence. Need I say more?
  3. Boire de l’eau. Beaucoup d’eau. Boire la moitié de son poids en onces faciliterait l’élimination des déchets. Aussi, tout ce fluide qui traverse notre corps à journée longue garderait le métabolisme bien réveillé. On aime ça!

Vous avez d’autres trucs? On meurt toutes de les connaître : )

Fiesta de « pâtes » de courgette au poivron et pesto

Mon beau-père est débarqué chez nous l’autre jour avec une douzaine de courgettes tout droit sorties de leur jardin. J’adore les courgettes mais en les voyant prendre mon frigo en otage, j’ai eu une soudaine envie de passer à la cuisine afin de faire de la place pour les amis-légumes qui finiraient dans mon frigo aujourd’hui, après ma visite hebdomadaire au farmers’ market.

Qu’est-ce qu’on fait avec autant de courgettes? Ma dent sucrée m’a presque convaincue de faire un pain aux bananes et zucchinis. Delishhh. Ces dernières semaine, par contre, on a fêté l’anniversaire de tout mon entourage ou presque : le mien, celui de ma sœur, mes 2 belles-sœurs, ma belle-mère, mon beau-père et j’en oublie sûrement quelques-uns. Quand on est mariée à un grand-homme-fort-qui-travaille-dehors, tous les restants de gâteau finissent chez nous… du gâteau, j’en ai ma claque donc pain aux bananes, je passe mon tour!

Quoi, alors? Je me suis rappelé qu’à mon souper de fête (justement) au Crudessence, ma sœur avait commandé des tagliatelles de courgette décorées d’autres délices végétaliens crus. Du coup, l’artiste-chef en moi a pris le dessus et en moins de 15 minutes, j’étais à l’épicerie à la recherche des ingrédients dont serait composée ma recette maison. La voici :

Fiesta de « pâtes » de zucchini au poivron et pesto épicé

Ingrédients :

–          5 courgettes de taille moyenne

–          1 canne d’haricots blancs

–          1 poivron rouge haché

–          1 quart de tasse de graines de citrouille

–          1 tasse de tomates cerises coupées en 2

–          1 avocat coupé en dés

–          1 poignée de basilic

–          1 gousse d’ail

–          1 demi-oignon rouge

–          1 quart de tasse d’huile d’olive

–          Le jus d’un citron

–          Sel, poivre noir et poivre de cayenne

Directions :

  1. À l’aide d’une mandoline, trancher les courgettes très finement, dans le sens de la longueur (pas en rondelle). Les tranches ne devraient avoir que quelques millimètres d’épaisseur. Mettre les tranches dans un grand bol.
  2. Ajouter les haricots blancs rincés, le poivron, les graines de citrouille, les demi-tomates cerises et l’avocat dans le grand bol.
  3. Dans un robot culinaire, mélanger le basilic, l’ail, l’oignon rouge, l’huile d’olive et le jus de citron jusqu’à consistance crémeuse.
  4. Verser le pesto sur les légumes dans le grand bol et assaisonner de sel, poivre et cayenne (au goût).
  5. Mélanger le tout afin que les légumes soient entièrement recouverts de pesto.
  6. Servir et déguster!

Bon appétit!

Tête de surfeuse

De la pâte coiffante Surf Hair de Garnier (très cheap, très toxique) au Surf Spray de Bumble and Bumble (trop cher, aussi toxique), j’ai longtemps expérimenté avec des produits qui me permettraient peut-être d’obtenir ma tête de rêve : la chevelure volumineuse et échevelée d’une bombe tout droit sortie de la mer.

Honnêtement, qui ne souhaite pas ressembler à ça?

Lorsque j’ai commencé à dire NON aux d’ingrédients toxiques, ma quête est devenue encore plus ardue. Voyez-vous, je suis très low maintenance. J’aime bien paraître mais je déteste passer plus de 5 minutes à me coiffer. Sans l’option de laisser sécher mes cheveux à l’air (parce qu’ils seraient bien trop « grichoux »), j’aurais à utiliser séchoir et fer = perte de temps = pas question! Il me fallait une solution rapido-presto. Je me suis souvenu du secret qu’une amie (talentueuse photographe, btw) m’avait fait découvrir, peu de temps auparavant, afin de conserver des cheveux hyper brillants entre 2 rendez-vous chez le coiffeur :

– Mettre une bonne poignée de fleurs de camomille séchée dans environ 2 tasses d’eau;

– Ajouter un demi-citron là-dedans;

– Faire bouillir le tout pendant 7 minutes et  laisser reposer;

– Filtrer le tout pour n’obtenir que le liquide, mettre dans une bouteille qui vaporise et conserver au frigo.

Juste pour voir, j’y ai ajouté ¼ de tasse de sel de mer (pour l’effet texturé) et 1 cuillérée à soupe d’huile d’olive (pour que le citron et le sel n’assèchent pas trop mes cheveux).

– Bien shaker le tout;

– Vaporiser le mélange de la racine aux pointes;

– Laisser sécher à l’air.

Résultat : chevelure volumineuse et échevelée d’une bombe tout droit sortie de la mer 😉 Sans blague, ça a donné l’effet recherché et ça n’a presque rien coûté compte tenu j’avais à peu près tous les ingrédients dans ma cuisine!

J’en suis encore fan (et très fière de le concocter moi-même) mais voyez-vous, j’ai mis la main sur un petit trésor : le Sea Mist de John Masters Organics. Il s’agit là d’une délicieuse option si vous n’êtes pas du genre à mettre la main à la pâte. J’adore son arôme de lavande!

Si vous avez vos propres recettes maisons ou un produit favori, feel free to share : )

Jus ou smoothie vert tonique pour dé-jeûner

Si votre vie ressemble à la mienne, votre cadran sonne à 6h00 tous les matins et y’a pas une minute à perdre. Ma tignasse ne se placera pas d’elle-même! Avant de débuter mon régimen beauté, toutefois, j’ai besoin du boost d’énergie que seuls mes 2 de mes meilleurs amis peuvent me procurer. Mes meilleurs amis? Mon juicer (extracteur de jus) et mon blender– notez que « café » ne fait pas partie de la liste. Un green juice ou smoothie pour démarrer ma journée? Yes, please!

Du haut de mes 6 pieds, comment dire, j’ai bien de l’espace à remplir- surtout après avoir jeûné toute la nuit. Même si je serais tout-à-fait capable d’avaler tout rond un déjeuner de bucheron, je m’en abstiens. Pensez à la racine du mot « dé-JEÛNER »; le premier repas de la journée interrompt  le cycle d’un jeûne qui, idéalement, aura duré au moins 10 heures. Vaut mieux y aller molo que de choquer son métabolisme.

La façon la plus progressive de sortir d’un jeûne, c’est la nutrition liquide. Un smoothie ou un jus frais fournit un maximum de vitamines et minéraux, sans que votre métabolisme n’ait à gaspiller trop d’énergie pour digérer le tout. Rappelez-vous de toujours traiter votre corps comme un temple, mesdames.

J’essaie d’être aussi gentille que possible avec mon temple mais je sais aussi qu’entre 6h00 et midi, je n’aurai peut-être pas l’occasion de casser la croute. J’ai besoin de quelque chose de consistent. Voilà pourquoi je penche généralement vers l’option smoothie plutôt que jus frais.

Mon smoothie vert

Dans votre blender, mélangez les ingrédients ci-dessous jusqu’à consistance liquide :

–          1 poignée de bébés épinards;

–          1 demi-tasse de fraises fraichement cueillies ou congelées;

–          1 demi-banane;

–          1 scoop de protéine végétale au chocolat (mon choix #1 : Sun Warrior );

–          1 c. à soupe de beurre de noix quelconque (j’aime bien le beurre aux noisettes);

–          1 tasse de lait de noix de coco (ou lait d’amandes, de chanvre ou de riz).

Si j’ai eu une grosse veillée (souper lourd, vin et tout le tralala), je me tourne vers mon extracteur de jus ou juicer (j’ai un Omega 4000). C’est un modèle centrifuge qui extrait toutes les délicieuses vitamines et qui rejette les fibres des fruits et légumes dans un panier. Mais c’est bon, des fibres- pourquoi s’en débarrasser? Comme je disais plus tôt, si j’ai eu une grosse veillée, mon corps a besoin d’un break digestif ET de toutes les vitamines, minéraux et enzymes qu’il peut avoir, ASAP. Les précieuses fibres, je les garde pour plus tard (excellentes saupoudrées sur ma salade du diner, une soupe ou dans un mélange de gâteau aux carottes- recettes à venir!).

Mon green juice

Insérez des morceaux de chacun des ingrédients ci-dessous en alternance pour obtenir mon jus préféré :

–          2 gros concombres;

–          2 feuilles de kale (choux frisé);

–          1 pomme verte;

–          1 morceau d’ananas (yummm);

–          2 carottes;

–          2 branches de céleri.

Êtes-vous, comme moi, fans de nutrition liquide? Quelles sont vos recettes préférées?

Tchin-tchin!

Bienvenue!

C’est aujourd’hui que débute ma nouvelle aventure! Yééé!

Ici, j’essaierai de répertorier une panoplie d’expériences personnelles et d’astuces écolo pour les femmes comme moi:

Radieuses. Hyper occupées tout en voulant demeurer zen. Self-proclaimed FABULOUS! (Un peu, beaucoup fières?). Amateures de bouffe santé… et gourmandes, parfois. Last but not least– soucieuses de leur look & de la planète.

Avec chacun de mes posts, mon but sera de susciter votre intérêt en ce qui a trait au tout-wellness (ou mieux-être):

La nutrition holistique, la self-motivation, les trucs beautés de grand-mères, les médecines alternatives et le pouvoir qu’ont votre corps sexy et votre esprit curieux à vous transformer en une personne dont vous tomberiez amoureuse!

Up ↑