Chercher

avocat + mascara

Catégorie

Praticiens de la santé

L’automne ou « the fall » : une période où réflexion et réconfort s’imposent

« Another word for autumn is Fall. Think about it. » Une période où il est facile de perdre son équilibre et de tomber, même, si on ne fait pas attention. Les inquiétudes et les frustrations qui nous déstabilisent sur le tapis de yoga peuvent en faire de même dans notre vie au quotidien. Besoin de support, insécurité, manque de focus… Il ne faut pas avoir peur de les traiter, ces tracas qui s’emparent de nous parfois, on or off the mat. C’est un précieux cadeau, que d’être capable de s’écouter et de se transformer de la sorte.

C’est (à peu près) ce que Dawn Mauricio, prof de yoga et business woman accomplie, a dit en intro à un cours de yoga auquel j’ai assisté plus tôt cet automne. Ça m’a fait grandement réfléchir, je vous jure!

Cet automne, j’ai vécu toutes sortes d’émotions (et on n’est qu’à la mi-automne!). Des hauts très high et des bas un peu poches.

Mon nouveau job au BALNEA spa + réserve thermale est aussi rafraîchissant que je l’avais espéré… thanks to a gorgeous workplace et des collègues de travail qui entretiennent des visions sur la vie qui ressemblent pas mal aux miennes. Très cool.

20121017-235841.jpg
Ce genre de chimie là, ça donne le goût de travailler tard le soir car t’as pas du tout l’impression d’être en train de travailler! J’ai vraiment beaucoup de chance, quoi. Un changement de carrière, ça peut être terrifiant mais c’est aussi tout-à-fait merveilleux si on s’écoute vraiment en dedans, promis!

Un des bas de ces magnifiques changements que je vis actuellement, c’est le manque de temps. Coordonner une immigration, un déménagement, un nouveau boulot et des visites de maintenance à cause d’électros qui font défaut, ça draine les minutes qui restent dans une journée, mettons.

Dans mon cas, cela signifie: moins de temps pour cuisiner, trop peu de temps pour pratiquer mon yoga, et la création de contenu pour mon blogue qui tombe en dernière position sur ma liste de priorités. Bouhouu 😦

Heureusement, j’ai (1) un mari incroyablement patient qui s’occupe si bien de moi et de notre nouveau nid et (2) une volonté d’enfer en ce qui a trait à ma santé et à mon bonheur! Pour pallier aux bas de cette saison plutôt lourde, je la spice up autant que possible en me gâtant un peu côté cuisine!

1. Power smoothie à la citrouille épicée

– 1/4 de tasse de mélange à pumpkin pie
– 1 banane
– 1 poignée d’épinards
– 3 dattes
– 1 pincée de cannelle et de cardamome
– 1 c. à soupe de maca
– 1 c. à soupe de graines de chia
– 1 c. à soupe de graines de lin
– 1 c. à soupe d’huile de noix de coco
– 1 c. à soupe de poudre de cacao crue
– 1 demi tasse de lait de chanvre

20121018-001537.jpg
Au blender et voilà- sirotez en regardant les feuilles tomber : )

2. Une belle, géante salade-repas pour le lunch m’aide à demeurer bien centrée et pleine d’énergie en après-midi.

3. Si vous êtes chanceuses comme moi, un souper préparé avec amour vous attend après le travail! Mon homme aime bien notre Crock Pot pour préparer un met chaleureux et pas compliqué. Ce soir, ragoût à la patate douce et aux lentilles était au menu! Miam!

20121018-003641.jpg

4. Afin de préparer mon corps et mon esprit pour un bon dodo réparateur, je passe un petit 20 minutes à répéter quelques salutations au soleil suivies d’un headstand purement calmant. Savasana et hop, au lit.

La belle vie, quoi!
xx

Advertisements

L’art de manifester ce que l’on veut vraiment

J’ai l’impression de ne pas avoir partagé de tranche de vie depuis trop longtemps. Toutes mes excuses (plus pour moi-même que pour vous- as if you cared LOL). Je suis carrément tombée en amour avec l’écriture ces derniers mois donc ce fut comme un sevrage ces derniers 10 jours!

Guess what? Elle est pas mal occupée, la fille… Entrevue d’embauche, travail actuel, procédures d’immigration, formation de professeur de yoga, emplettes, ménage, recherche d’un loyer, hauts & bas émotionnels, etc. etc. etc! Ça ne finit plus- mais c’est oh combien stimulant (et c’est la vie, quoi,). À travers ce tourbillon de petits soucis, je me suis efforcée de prendre au moins 1 heure par jour pour me faire plaisir. For my sanity’s sake.

Ça a été plutôt facile à faire, à vrai dire. Je n’ai pas tellement un haut taux de tolérance envers les petites distractions comme celles que j’ai énumérées ci-haut… Je me tanne assez vite et me tourne généralement vers mes amours pour me remettre sur le piton. Mes amours? Mon homme, ma famille et le yoga. Mais là, on avait un problème la semaine passée. Mon homme était à Burlington. Ma maman et ma sœur participaient à une retraite de yoga au BC. Tout ce qui me restait pour achever un brin de stabilité et de réconfort? Ce sac et son contenu : )
Continue reading « L’art de manifester ce que l’on veut vraiment »

Le Guide Conscience Verte 2013

Ça ne paraît peut-être pas vite de même, mais je suis excellente en matière de magasinage! Détrompez-vous- je ne suis pas du genre à m’acheter n’importe quel morceau à la mode (quoique j’aimerais bien, mais je suis broke- oh well).

Ma définition d’une pro-shopper : personne capable de planifier une séance de magasinage (déterminer objectif et budget) et d’accomplir sa mission en s’en tenant au plan initial, i.e. ne pas partir en fou (buster son budget et revenir avec des sacs remplis d’items non-réfléchis). Encore une fois, c’est pas que j’en ai pas envie- j’ai, moi aussi, déjà rêvée d’être la BFF de Carrie dans Sex And The City. C’est juste qu’aujourd’hui, j’ai tout plein d’autres priorités bien plus excitantes que de posséder la nouvelle sacoche dont tout le monde parle. Pas le choix, faut faire ses choix. Life is trade-off,comme un de mes profs à la maîtrise disait : )

Mes autres aspirations sont tellement HUGE que je ne peux simplement pas me permettre de magasiner (dépenser, devrais-je dire) comme je le faisais autrefois. Mes boutiques de linge préférées? Les magasins à rabais (ou ceux ayant des sections de marchandises en vente). Je crois fermement que les Winners de ce monde possèdent une trouvaille unique pour toute occasion (et pas cher, pas cher, en plus)! Pour des achats de plus grandes envergures (meubles, pièces d’art, cadeaux, voyages, abonnements, articles de sport, services professionnels), je fais mes devoirs et m’aventure dans des endroits plus sélects- qualité, bon goût et responsabilité sociale passent avant tout lorsqu’il s’agit d’investissements plus importants.  Oui, je suis prête à payer plus cher pour un produit/marque/fabricant correspondant à mes principes et convictions, mais dépenser beaucoup de sous me donne toujours un petit pincement au cœur…

Imaginez mon euphorie lorsque j’ai découvert Le Guide Conscience Verte, un outil de référence parfaitement harmonieux avec ma mission de vie, yayy!

« Votre “tout en un”.

Le Guide Conscience Verte est à la fois un superbe répertoire bilingue d’entreprises focalisant sur un mode de vie sain, tout en étant un livre de rabais valant plusieurs milliers de dollars.

Vous y trouverez de tout, notamment des produits naturels que vous pouvez acheter un peu partout, des épiceries santé, restaurants, studios de yoga, spas, boutiques de vêtements éthiques et beaucoup, beaucoup plus.

Plusieurs organismes et entreprises figurant dans le Guide offrent des produits et services équitables, biologiques, sans toxines et faits localement. » (extrait du site web)

N’est-ce pas génial, comme idée? Un répertoire à rabais éthiques! Le mien vient tout juste d’arriver chez nous et rien qu’en le parcourant, j’ai découvert une dizaine de détaillants auxquels j’ai très très hâte de payer une visite!

Procurez-vous le vôtre dès aujourd’hui et faites-moi part de vos coups de cœur, sisters!

Moi aussi, j’en veux une passion

Ça y est, mes vacances sont presque finies. Pour joliment terminer notre séjour à Cape Cod, j’ai eu un petit caprice. Un dernier cours de power yoga avant de quitter, please.

Malgré le fait qu’on avait décidé de partir tôt en avant-midi en raison des 5 heures de route qui fallait se tapper, Gerik (best hubby ever) s’est carrément foutu du délais que ça allait causer et m’a poussée à aller me joindre aux yogis du Cape pour une dernière fois. Yééé!

20120810-204907.jpg

Mon homme, il sait combien ma pratique est importante pour moi. Peut-être qu’en secret, il se dit: « elle ne sera pas du monde sans son daily yoga » (hehe). Ou peut-être qu’il comprend simplement la signification du mot passion.

Quand je l’ai rencontré, on était presque à 100% sur la même longueur d’ondes. Mêmes valeurs old school, mêmes passe-temps, mêmes goûts tant côté musique que cuisine, mêmes rêves et vision sur la vie… A-ma-zing! Je dis presque à 100% parce qu’il me clanchait sur un point bien précis: sa passion. Il parlait de la nature et des arbres (sans joke) avec des étoiles dans les yeux. À l’époque où je jouais avec mes Barbies, petit-Gerik-dans-le-carré-de-sable avait déjà eu son calling: devenir architecte de paysagement, i.e. transformer des terrains sans vie en véritables oeuvres d’art (maman est artiste).

Depuis ce jour, il a pris toutes ses décisions dans le but de continuer à grandir à travers sa passion et il toujours demeuré fidèle à cette passion. Si inspirant!

Pendant ce temps, moi, je terminais des études supérieures en marketing. Est-ce que c’était une passion? Non, pas tout-à-fait. Ça me fait tripper mais je suis loin d’en avoir des étoiles dans les yeux. Quoi alors? Moi aussi, j’en voulais une passion!

Quelques années plus tard, maintenant que j’y réfléchis, je trouve l’ancienne Karine un peu silly! Cute, certes, mais vraiment silly! On ne peut pas partir à la recherche d’une passion; bien au contraire- à mon avis, la passion te pogne par surprise. Elle te rentre dedans profondément, tellement qu’il devient impossible de juste penser à s’en débarrasser!

Ce qui me tient à coeur plus que tout au monde? La santé et le bonheur des gens que j’aime (moi-même, d’abord et avant tout). Cette passion m’a toujours accompagnée- quand j’étais la confidente/psy des copines dans la cour d’école, tout comme quand je faisais des crises à maman pour qu’elle achète du pain brun (pas du blanc!). Ma passion se manifestait de façon plutôt subtile mais à y repenser, tout revenait toujours au même: inspirer mes proches à prendre des décisions plus sages.

Aujourd’hui, ce sont mon blogue sur le tout-wellness, mes lectures sur la nutrition holistique et ma pratique du yoga qui nourissent ma passion. Elle se définit lentement (je suis maintenant capable de la verbaliser alors c’est bon signe!) mais sûrement- so exciting! Le simple fait d’écrire ceci me remplit de bonheur : )

Tout cela, mon homme le sait. Je suis infiniment chanceuse et reconnaissante d’avoir quelqu’un d’aussi ouvert d’esprit et humble et engagé et passionné avec qui partager ma vie.

Vous comprenez pourquoi je n’ai pas pu dire non lorsqu’il ma demandé de faire un détour de 2 heures entre le Cape et Burlington pour visiter son paradis à lui: le New England Bonsai Garden. Regardez-lui les yeux…

20120810-210908.jpg

Succulente, huile de noix de coco

Depuis un certain temps, je pratique certaines traditions d’origine Ayurvéda, une médecine alternative provenant de l’Inde (j’écrirai un post à ce sujet bientôt!). Un des délices de la nature employé par la médecine Ayurvéda depuis plus de  4 000 ans? La succulente huile de noix de coco.

Si vous examiniez l’étiquette d’un pot d’huile de coconut, vous feriez peut-être le saut en apprenant qu’elle est pratiquement un concentré de gras saturé! Tous les gras (ou lipides) ne sont heureusement pas créés égaux, c’est-à-dire qu’une cuillérée à soupe d’huile de coconut n’a pas du tout les mêmes effets sur la santé que la même quantité de gras saturé de provenance animale. L’huile de coconut peut contribuer à l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang mais attention, elle améliore le ratio bon cholestérol /mauvais cholestérol. Thank goodness : )

Aujourd’hui, je cuisine avec de l’huile de noix de coco presque quotidiennement. Probablement à cause de tous les séminaires wellness auxquels j’ai assistés- les présentateurs/experts vantent ses bénéfices à tour de bras! Voici ce que j’ai appris, grosso modo :

Dans la cuisine (en tant qu’aliment), ses propriétés les mieux connues vont comme suit :

–          Elle est savoureuse- miam colada!!!

–          Elle a des propriétés antibactériennes qui renforcissent le système immunitaire;

–          Elle stimule le métabolisme et procure un boost d’énergie de façon instantanée;

–          Elle est bourrée de fibres- hello, santé digestive et cardiovasculaire!

–          Elle est parfaite pour la cuisson à haute température (ne produit pas de radicaux libres, contrairement à une autre huile favorite- l’huile d’olive).

Assez cool, non?

Ce qui intéresse particulièrement la fille girlie et accro aux petits pots de crème que je suis? L’huile de noix de coco en tant que soin pour le corps! Je l’utilise de toutes sortes de façons :

–          Hydratant pour le corps- elle apaise joliment la peau sèche et les irritations cutanées, en plus de rendre la peau douce, souple et shiny­;

–          Soin après-soleil (à ce qui paraît, l’huile de coconut protègerait même la peau des effets néfastes du soleil et ce, tout naturellement- lovin’ it!)

–          Huile à massage;

–          Masque ou revitalisant pour cheveux- elle donne une superbe brillance à la chevelure;

–          Baume pour les lèvres (effet glossy inclus);

–          Lotion naturelle pour le rasage;

–          Démaquillant qui ne brûle pas les yeux;

–          Crème à main et ongles- elle rend les cuticules souples et les ongles, faciles à maintenir.

Bref, investir en un pot d’huile de coconut, ça vous fait épargner des sous… on va moins souvent chez l’esthéticienne, nos chums aiment tellement l’odeur du coconut qu’ils remplacent nos masseurs, 1 seul pot de crème à usages multiples au lieu de tout plein- pas pire, pareil!

Soyez purement créatives et partagez vos secrets santé-beauté, pleeease!

À lire – Clean du Dr. Junger

Vous pensez avoir une ou plusieurs intolérances alimentaires? Vous manquez d’énergie ou êtes victime d’allergies inexpliquées?

Apprenez comment identifier les aliments qui sont passibles de choquer votre métabolisme dans cet article publié sur The Chalkboard Magazine.

L’article résume un chapître du livre « Clean »du Dr. Junger- une référence largement reconnue en matière de nutrition holistique et de détoxification de l’organisme. Il définit son Clean Program comme étant capable de restaurer l’habileté de votre corps à s’auto-régénérer de façon naturelle (traduction libre).

J’ai dévoré son bouquin en un rien de temps –major eye opener!

Bonne lecture 🙂

Bienvenue!

C’est aujourd’hui que débute ma nouvelle aventure! Yééé!

Ici, j’essaierai de répertorier une panoplie d’expériences personnelles et d’astuces écolo pour les femmes comme moi:

Radieuses. Hyper occupées tout en voulant demeurer zen. Self-proclaimed FABULOUS! (Un peu, beaucoup fières?). Amateures de bouffe santé… et gourmandes, parfois. Last but not least– soucieuses de leur look & de la planète.

Avec chacun de mes posts, mon but sera de susciter votre intérêt en ce qui a trait au tout-wellness (ou mieux-être):

La nutrition holistique, la self-motivation, les trucs beautés de grand-mères, les médecines alternatives et le pouvoir qu’ont votre corps sexy et votre esprit curieux à vous transformer en une personne dont vous tomberiez amoureuse!

Up ↑