Chercher

avocat + mascara

Catégorie

Naturopathie

Le Guide Conscience Verte 2013

Ça ne paraît peut-être pas vite de même, mais je suis excellente en matière de magasinage! Détrompez-vous- je ne suis pas du genre à m’acheter n’importe quel morceau à la mode (quoique j’aimerais bien, mais je suis broke- oh well).

Ma définition d’une pro-shopper : personne capable de planifier une séance de magasinage (déterminer objectif et budget) et d’accomplir sa mission en s’en tenant au plan initial, i.e. ne pas partir en fou (buster son budget et revenir avec des sacs remplis d’items non-réfléchis). Encore une fois, c’est pas que j’en ai pas envie- j’ai, moi aussi, déjà rêvée d’être la BFF de Carrie dans Sex And The City. C’est juste qu’aujourd’hui, j’ai tout plein d’autres priorités bien plus excitantes que de posséder la nouvelle sacoche dont tout le monde parle. Pas le choix, faut faire ses choix. Life is trade-off,comme un de mes profs à la maîtrise disait : )

Mes autres aspirations sont tellement HUGE que je ne peux simplement pas me permettre de magasiner (dépenser, devrais-je dire) comme je le faisais autrefois. Mes boutiques de linge préférées? Les magasins à rabais (ou ceux ayant des sections de marchandises en vente). Je crois fermement que les Winners de ce monde possèdent une trouvaille unique pour toute occasion (et pas cher, pas cher, en plus)! Pour des achats de plus grandes envergures (meubles, pièces d’art, cadeaux, voyages, abonnements, articles de sport, services professionnels), je fais mes devoirs et m’aventure dans des endroits plus sélects- qualité, bon goût et responsabilité sociale passent avant tout lorsqu’il s’agit d’investissements plus importants.  Oui, je suis prête à payer plus cher pour un produit/marque/fabricant correspondant à mes principes et convictions, mais dépenser beaucoup de sous me donne toujours un petit pincement au cœur…

Imaginez mon euphorie lorsque j’ai découvert Le Guide Conscience Verte, un outil de référence parfaitement harmonieux avec ma mission de vie, yayy!

« Votre “tout en un”.

Le Guide Conscience Verte est à la fois un superbe répertoire bilingue d’entreprises focalisant sur un mode de vie sain, tout en étant un livre de rabais valant plusieurs milliers de dollars.

Vous y trouverez de tout, notamment des produits naturels que vous pouvez acheter un peu partout, des épiceries santé, restaurants, studios de yoga, spas, boutiques de vêtements éthiques et beaucoup, beaucoup plus.

Plusieurs organismes et entreprises figurant dans le Guide offrent des produits et services équitables, biologiques, sans toxines et faits localement. » (extrait du site web)

N’est-ce pas génial, comme idée? Un répertoire à rabais éthiques! Le mien vient tout juste d’arriver chez nous et rien qu’en le parcourant, j’ai découvert une dizaine de détaillants auxquels j’ai très très hâte de payer une visite!

Procurez-vous le vôtre dès aujourd’hui et faites-moi part de vos coups de cœur, sisters!

Succulente, huile de noix de coco

Depuis un certain temps, je pratique certaines traditions d’origine Ayurvéda, une médecine alternative provenant de l’Inde (j’écrirai un post à ce sujet bientôt!). Un des délices de la nature employé par la médecine Ayurvéda depuis plus de  4 000 ans? La succulente huile de noix de coco.

Si vous examiniez l’étiquette d’un pot d’huile de coconut, vous feriez peut-être le saut en apprenant qu’elle est pratiquement un concentré de gras saturé! Tous les gras (ou lipides) ne sont heureusement pas créés égaux, c’est-à-dire qu’une cuillérée à soupe d’huile de coconut n’a pas du tout les mêmes effets sur la santé que la même quantité de gras saturé de provenance animale. L’huile de coconut peut contribuer à l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang mais attention, elle améliore le ratio bon cholestérol /mauvais cholestérol. Thank goodness : )

Aujourd’hui, je cuisine avec de l’huile de noix de coco presque quotidiennement. Probablement à cause de tous les séminaires wellness auxquels j’ai assistés- les présentateurs/experts vantent ses bénéfices à tour de bras! Voici ce que j’ai appris, grosso modo :

Dans la cuisine (en tant qu’aliment), ses propriétés les mieux connues vont comme suit :

–          Elle est savoureuse- miam colada!!!

–          Elle a des propriétés antibactériennes qui renforcissent le système immunitaire;

–          Elle stimule le métabolisme et procure un boost d’énergie de façon instantanée;

–          Elle est bourrée de fibres- hello, santé digestive et cardiovasculaire!

–          Elle est parfaite pour la cuisson à haute température (ne produit pas de radicaux libres, contrairement à une autre huile favorite- l’huile d’olive).

Assez cool, non?

Ce qui intéresse particulièrement la fille girlie et accro aux petits pots de crème que je suis? L’huile de noix de coco en tant que soin pour le corps! Je l’utilise de toutes sortes de façons :

–          Hydratant pour le corps- elle apaise joliment la peau sèche et les irritations cutanées, en plus de rendre la peau douce, souple et shiny­;

–          Soin après-soleil (à ce qui paraît, l’huile de coconut protègerait même la peau des effets néfastes du soleil et ce, tout naturellement- lovin’ it!)

–          Huile à massage;

–          Masque ou revitalisant pour cheveux- elle donne une superbe brillance à la chevelure;

–          Baume pour les lèvres (effet glossy inclus);

–          Lotion naturelle pour le rasage;

–          Démaquillant qui ne brûle pas les yeux;

–          Crème à main et ongles- elle rend les cuticules souples et les ongles, faciles à maintenir.

Bref, investir en un pot d’huile de coconut, ça vous fait épargner des sous… on va moins souvent chez l’esthéticienne, nos chums aiment tellement l’odeur du coconut qu’ils remplacent nos masseurs, 1 seul pot de crème à usages multiples au lieu de tout plein- pas pire, pareil!

Soyez purement créatives et partagez vos secrets santé-beauté, pleeease!

Métabolisme express

Certains croient toujours que la perte de poids n’est seulement qu’une question de calories IN, calories OUT. Pas moi. Je crois que c’est bien plus compliqué que ça et que bien d’autres variables entrent en ligne de compte lorsqu’on parle de perte de poids. Pendant longtemps, je me suis entêtée à compter mes calories à l’aide de food journals et nombreuses Apps qui prennent bien trop de place sur mon iPhone. Ces nombreuses tentatives, étendues sur plusieurs années, n’étaient pas assez payantes à mon goût- j’étais affamée la moitié du temps, j’avais un gros manque de motivation et j’en avais marre de m’obliger à faire une tonne de cardio pour m’assurer que le OUT demeure supérieur au INsooo boring!

Afin de perdre du poids de façon saine et durable, il faut réfléchir à la façon dont on mène notre vie dans l’ensemble, à nos vieilles habitudes; celles auxquelles on ne réfléchit jamais tellement elles sont encrées en nous. QUAND, COMMENT, OÙ et avec QUI on passe à table, QUEL type d’exercice et de relaxation on pratique, COMBIEN d’heures par nuit on dort, etc. Évaluer son mode de vie demande tout autant de discipline que de compter ses calories, mais l’approche est complètement différente (plus de réflexion personnelle et honnête, moins de math = youpi!). Dans les mois à venir, je ferai un survol de ces facteurs qui, je trouve, donnent une toute autre perspective à la perte de poids.

Certes, ce qu’on mange -vs- ce qu’on dépense, c’est la règle de base. Easier said than done. On en a toutes, des amies qui mangent du McDo sans ne jamais prendre une livre. Ces chanceuses ont fort probablement un métabolisme qui, même au repos, roule à la vitesse de l’éclair. Malheureusement, bon nombre d’entre nous n’avons pas hérité de ce précieux skinny-gene– bouhouhou : (

Élan soudain de jalousie, va! Rappelez-vous que de s’apitoyer sur son sort, ça ne sert à rien et c’est même contre-productif. Personnellement, j’ai appris à canaliser l’envie en motivation. Alors, avis à toutes les filles dotées d’un métabolisme lent : prenez-vous en mains, mes chéries! Suffit de le déjouer, ce « malheureux » sort. Je mets « malheureux » entre guillemets car le simple fait de reconnaître ce avec quoi on travaille (un métabolisme lent) peut s’avérer l’élément déclencheur de la prise en charge de sa santé. Joli wake-up call, non?

Alors, si comme moi, vous cherchez à booster votre métabolisme, listen up: à part de se bouger les fesses à chaque jour et d’essayer de manger un petit quelque chose à tous les 3 heures, il semble que la clé d’un métabolisme rapide réside dans ce que l’on boit!

Breuvages métabolisme-express:

  1. Eau citronnée avec soupçon de cayenne au réveil. Avec ses propriétés antibactériennes, le citron nettoie le système digestif tandis que le poivre de cayenne accélère le métabolisme grâce à sa nature thermogénique- i.e. c’est un activateur de chaleur intérieure (tout comme le gingembre et le curcuma, soit dit en passant).
  2. Thé vert. Antioxydants + caféine = brûleurs de graisse par excellence. Need I say more?
  3. Boire de l’eau. Beaucoup d’eau. Boire la moitié de son poids en onces faciliterait l’élimination des déchets. Aussi, tout ce fluide qui traverse notre corps à journée longue garderait le métabolisme bien réveillé. On aime ça!

Vous avez d’autres trucs? On meurt toutes de les connaître : )

Bienvenue!

C’est aujourd’hui que débute ma nouvelle aventure! Yééé!

Ici, j’essaierai de répertorier une panoplie d’expériences personnelles et d’astuces écolo pour les femmes comme moi:

Radieuses. Hyper occupées tout en voulant demeurer zen. Self-proclaimed FABULOUS! (Un peu, beaucoup fières?). Amateures de bouffe santé… et gourmandes, parfois. Last but not least– soucieuses de leur look & de la planète.

Avec chacun de mes posts, mon but sera de susciter votre intérêt en ce qui a trait au tout-wellness (ou mieux-être):

La nutrition holistique, la self-motivation, les trucs beautés de grand-mères, les médecines alternatives et le pouvoir qu’ont votre corps sexy et votre esprit curieux à vous transformer en une personne dont vous tomberiez amoureuse!

Up ↑