3 ans depuis ma dernière publication ? Time flies, they say !

En 2012, ça faisait 3 ans que j’habitais au Vermont, que j’étais devenue végétarienne et que le yoga prenait une place importante dans ma vie. Avant cela, disons que je n’avais pas les meilleures habitudes de vie (rappel ici). Le besoin de partager mon cheminement, mon truc de l’heure ou ma recette de super aliment grandissait à la même vitesse que le regain d’énergie et de vitalité que je ressentais jour après jour. J’étais assoiffée de nouvelles connaissances en matière de bien-être mais incapable de ne pas over-prêcher en ce sens… tellement que je pense avoir cassé les oreilles de plusieurs amis qui n’avaient pas demandé à se faire noyer de toute cette information !

Il devait y avoir d’autres fanatiques comme moi ! On se retrouverait sur le web, que j’ai pensé. En créant mon blogue, je pouvais enfin alimenter ma passion en partageant le contenu que je découvrais et mon parcours, sans toutefois l’imposer devant les moins intéressés. Les intéressés, eux, échangeraient avec moi et on grandirait tous ensemble; Spread the love, quoi !

Également en 2012, j’empruntais un nouveau virage, un chemin qui, je l’ignorais à l’époque, me connecterait avec des figures  marquantes du wellness au Québec, des rencontres coup-de-coeur.  Je terminais ma formation professorale de yoga et m’installais tout juste avec mon mari à Bromont pour commencer un nouveau défi professionnel au BALNEA réserve thermale. Mes parents (de la-famille-la-plus-unie-que-je-connais) venant tout juste de se séparer, ma mère est temporairement venue habiter chez nous, mon mari américain ne parlant pas un mot de français devait se trouver du boulot… je me sentais un peu comme une ancre qui s’efforçait de rester aussi solide que possible. Je savais que tout se placerait comme je tends à avoir assez confiance en la vie, qui m’est assez douce merci (#gratitude).  Après tout, j’étais entourée d’amour, je pratiquais le yoga et je travaillais dans le plus bel environnement du monde. Bref, j’alimentais mon blogue dans ce mood là, celui de l’inconnu.

Tout s’est justement si bien placé que rapidement, je gagnais ma vie (encore vrai aujourd’hui) à marketer l’icône des spas au Québec. Étant inondée de contenu wellness à la journée longue (bonheur !), le blogue a naturellement été délaissé et la vie a continué.

Cette vie, qui m’a guidé vers mon homme il y a déjà 8 ans, ne fait qu’aller en accélérant même si on essaie par tous les moyens de ralentir la cadence. On trouve  tous les 2 qu’on partage notre vie avec la personne la plus merveilleuse de l’univers (la plupart du temps du moins 😉 ce qui fait en sorte qu’on a parfois tendance à être casaniers, surtout depuis la naissance de notre toute première, précieuse création : Sasha. Notre désir de fonder une famille ne date pas d’hier alors il va de soi qu’on imaginait depuis looooongtemps notre progéniture. Combien nos rejetons seront à leur tour les plus cool humains de la Terre. Combien ils seront outillés pour changer le monde, tandis que nous 2 (et bien d’autres) nous serons efforcés de les guider en infusant chaque étapes, chaque seconde, de gentillesse, de pleine conscience et de gratitude.

img_1911

Évidemment, afin de léguer ces importantes valeurs, il faut du temps pour les incarner, soi-même. Comme être nouvelle maman rime souvent avec isolation (malgré les efforts d’entrepreneurs de la communauté à nous rassembler – vive Les Z’Enfantillages de Bromont !), mon congé de maternité m’a forcément fait ralentir. Rien ne me rend plus fière, humble et reconnaissante envers la vie que de prendre soin de ma fille. Toutefois une partie de moi, que j’ai appris à constamment revitaliser à travers les années via l’enseignement et la pratique du yoga (surtout), semble traîner de la patte récemment. Les discussions wellness qui ouvrent les yeux et le coeur, les partages passionnés d’opinions et de trouvailles… tout cela me manque énormément. J’ai besoin de renflouer mes réserves de vitamines-communauté !

Tout ceci étant dit, le retour au travail et la transition en garderie pour Sasha me ramènent dans ce mood familier, celui de l’extérieur de ma zone de confort. C’est cet espace inconnu qui m’avait inspiré à démarrer le blogue et depuis quelques semaines, l’appel se fait ressentir à nouveau ! C’est avec ce trop-plein de petites anecdotes, de questions, de désir d’échanger et de surprises (à venir!) que je ressuscite Avocat + Mascara, qui abordera désormais la quête du bien-être et d’un semblant d’équilibre (!) dans le contexte de ma nouvelle vie de maman !

À très vite 🙂

Advertisements